Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 23:00
Dans les colonnes de Footiledefrance.fr, Aude Lambert (AS Comatec) passe au crible le championnat de DH Entreprise et nous fait part de ses observations avant l'entame des matchs retours. Attention : les articles sont en accès libre le jour de leur publication uniquement. Il faut être abonné au site pour les consulter les jours suivants (couverture nationale du football amateur, 2 formules : 2,99€ ou 3,99€/mois) !

(cliquer sur l'image)
Partager cet article
Repost0

commentaires

Pierrick 08/01/2015 06:46

L'intégralité de l'article est recopié sur divers sites dont celui de l'ASBF et celui d'Hopital Raymond Poincaré que vous pouvez retrouver sur notre page "LIENS TOUT FOOT".
Texte de l'article :
DH foot entreprise - Le bilan à la trêve

En DH foot entreprise, la phase retour débute samedi ! En attendant, l'heure est au bilan de la première partie de saison...

Ce championnat de DH entreprise est toujours très relevé.
Avec la victoire à quatre points, les équipes enchaînant deux bons résultats peuvent prétendre aux premières places, tout comme celles qui enchaînent deux mauvais peuvent se retrouver à jouer le maintien.
Sauf catastrophe, au vue de leur spirale positive, trois formations sont en mesure de lutter pour le titre : AS Orange, Expographe Vanves et Metro foot. Le champion en titre, Asptt Chambourcy, n’a pas totalement abdiqué mais il lui faudra retrouver tous ses blessés pour se mêler à la lutte finale. A la trêve, les huit autres équipes sont concernées par le maintien. Le point.

Aude Lambert

EQUIPE PAR ÉQUIPE...
>> AS Orange Issy :
Les Orangistes réalisent un début de saison tonitruant, mis à part le couac de la deuxième journée. Ils ont su ne pas perdre contre les concurrents directs. Ils possèdent la meilleure attaque et meilleure défense... pourtant le coach Pierre Mbappe soulignait souvent le manque d’efficacité offensif de ses joueurs. Ils sont favoris logiques de la DH mais font aussi partie des sérieux prétendants pour le titre de champion de France.

>> Expographe Vanves :
Cette équipe s’est sauvée lors des dernières journées de la saison précédente. Au début de celle-ci, on parlait d’année de transition, mais la mayonnaise ayant pris rapidement, Expographe se retrouve comme concurrent direct du leader. A noter que ce grand nom du foot entreprise national retrouve les phases de poule du championnat de France. Le plus dur reste à venir : concilier les deux compétitions. Le groupe a fini l’année en étrillant le champion en titre Chambourcy (5-1)... de quoi reprendre avec beaucoup de confiance.

>> Metro Football :
Avec Metro, les saisons se suivent et se ressemblent. Après quatre victoires et un nul lors des cinq premières journées, ce groupe faisait figure de favori, mais comme chaque année, au début de l’hiver ça coince. L'équipe concède beaucoup de nuls, et aura besoin d’enchaîner quelques victoires pour espérer revenir sur le leader. Metro Football a réussi à se hisser en phase de poule du championnat de France.

>> ASPTT Chambourcy :
Le champion, auteur d’un recrutement estival de qualité, faisait partie des favoris à sa propre succession. Cependant la mayonnaise n’a pas pris tout de suite, et le nombre incalculable de blessés ne lui a pas permis d’enchaîner les bons résultats. Tout ça rajouté à l’élimination en championnat de France... Dur à encaisser pour le demi-finaliste de la dernière édition. Lors de cette phase aller, l'ASPTT a encaissé plus de buts que sur l’ensemble de la saison dernière. Elle a le potentiel pour revenir dans la lutte mais cela dépendra des équipes de tête.

>> Apsap E Roux :
Un début de saison compliqué pour une équipe que tout le monde voyait jouer les premiers rôles. Son effectif est bien armé niveau qualité et quantité mais elle a manqué de réussite sur certains matchs, comme face à Orange, où à quelques minutes de la fin, elle loupe un penalty pouvant lui offrir la victoire pour finalement encaisser un but dans les arrêts de jeu. L'Apsap a su se ressaisir en début de l’hiver en enchaînant de bons résultats, ce qu’il lui permet d’être à un rang plus conforme à son potentiel. S'il ne veut pas vivre une fin de saison stressante, le groupe doit surtout ne pas louper son début de phase retour. Pour la deuxième année consécutive, il s'est fait éliminer en championnat de France et n’aura pas l’occasion de vivre une phase de poule. Dommage, cette compétition permettrait à ce club de franchir un palier.

>> Nike FC :
Trois défaites lors des trois premières journées, la première victoire lors de la septième journée... Bref, un début de saison cauchemardesque ! Mais ce club a grandi et s’est bien structuré, il a laissé passer l’orage, a enchaîné quelques victoires et s'est naturellement éloigné de la dernière place, il faut dire qu’avec un buteur comme David Romain de retour à son meilleur niveau, il y a de quoi ne pas perdre sa sérénité. Éliminé en championnat de France, le FC Nike va devoir rester concentré car la zone rouge est à cinq points. Il faudra améliorer son secteur défensif pour avoir plus d’ambition.

>> CHI Poissy :
La seule équipe à avoir fait tomber le leader est dans les temps pour l’objectif maintien. Promue cette saison, elle souffre sur le plan offensif mais compense ce manque grâce à une grosse solidité défensive. Elle aura besoin de cette rigueur pour s’extirper de la DH. La lourde défaite en seizièmes de finale du championnat de France ne devra pas mettre le doute dans ce groupe qui brille plus par son collectif qu’individuellement.

>> Metro Paris Nord US :
Promu cette saison, Metro Paris Nord a réalisé un début excellent, mais avec cette équipe, c’est tout ou rien ! Elle ne parvient à faire un match nul quand les choses se compliquent, elle manque d’expérience mais pas de générosité. Pour se maintenir, le promu devra absolument améliorer ses stats défensives car avec une moyenne de trois buts encaissés par match, les choses se compliqueront lors de la phase retour. L’élimination en seizièmes de finale juste avant la trêve de Noël laissera t’elle des traces dans les têtes ?

>> Banque de France :
Les banquiers ont deux matchs en moins. Il leur faudra bien les négocier sous peine de rester sous la menace immédiate des poursuivants. Ils encaissent peu de buts, avec la quatrième défense, mais marquent peu et devront garder cette solidité tout en améliorant leurs stats offensives. Voilà le challenge qui attend les hommes de Greg Prigent. Tony Fathi, leur homme providentiel, sera essentiel pour assurer le maintien.

>> CACL :
Saison de transition pour le CACL, dans le ventre mou du classement, mais qualifié pour la phase de poule du championnat de France pour la deuxième année consécutive. Cette équipe souffle le chaud et le froid, avec dix-huit buts inscrits et dix-huit encaissés. De l’avis de tous, c'est l'un des groupes les plus difficiles à jouer, impressionnant dans l’impact. Attention à ne pas perdre des points en DH à cause du championnat de France car la marge de manœuvre est étroite.

>> Air ASC :
Le Père-Noel a déposé la qualification en phase de poule du championnat de France sous le sapin. Cette victoire sur tapis vert ramène un rayon de soleil dans la grisaille du championnat. Cela fait deux saisons que ce groupe lutte pour ne pas descendre. Il devra puiser au fond de lui pour aller chercher les points précieux. Comme toutes les équipes en difficulté, Air ASC souffre offensivement et défensivement. Mais a une culture défensive et devra rapidement la retrouver pour se rassurer.

>> Hopital Poincaré :
Le troisième promu est dernier, pourtant cela reste une équipe solide. Elle perd rarement sur des scores larges mais possède la pire attaque de la DH. Didier Maudit sait dans quel domaine il doit faire bosser son groupe. Mais comment améliorer ses stats offensives sans le ressentir dans la zone défensive ? Voilà l’équation que devra régler le coach.

Mercredi 7 Janvier 2015