Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 22:24

Deux informations très importantes :
Pour commencer, la rencontre du tour de cadrage en coupe Mathieu contre l'AS ADP Roissy CDG 2 se déroulera demain à Saint Cyr L'Ecole sur terrain synthétique. Les conditions météo de cette semaine ont vraiment trop fralgilisé la pelouse du complexe sportif des aéroportiers, le match est inversé pour ne pas retarder le calendrier géré les commissaires de la Section Football Entreprise et Critérium du Département d'Organaisation des Compétitions de la LPIFF.
Seconde information, et non des moindres... On n'arrête plus Max, qui nous livre ici un nouveau compte-rendu de la rencontre de Coupe des Hauts de Seine remportée mardi soir :
 
Les Réservistes aiment la Coupe
Ils ont souffert mais ils l’ont fait ! L’équipe 2 du CACL, qui n’a plus gagné en championnat depuis le 25 octobre dernier, reste en lice dans les deux Coupes grâce à son succès sur le terrain du Conseil Général 92 (2-3), mardi soir.
La dernière expérience y avait été peu enthousiasmante. Dès le premier tour de la Coupe Jean Restlé, les « banquiers » s’étaient en effet inclinés sur ce même gazon synthétique et face à cette même équipe 2-1 après prolongation. Depuis, les hôtes du soir sont troisièmes chez les réservistes de DHR avec, au passage, la meilleure attaque de la poule (plus de trois buts par match en moyenne…). A l’inverse, l’équipe 2 du CACL peine en championnat avec 3 nuls et 5 défaites depuis la victoire sur le gazon de l’hôpital Poincaré (1-3, le 25 octobre 2014). Comme en Une, les compétitions annexes lui donnent des ailes.
Mardi dernier, les joueurs du duo inédit « Capi »/Slim sont entrés avec application dans cette Coupe des Hauts-de-Seine. Concentrés sur l’essentiel de leur jeu – conservation de balle, pressing sur le porteur du ballon, etc. – à la demande des deux entraîneurs, ils ont su être à l’initiative de mouvements collectifs intelligemment menés pour s’approcher de la cage adverse. Tierno et Aydu étaient ainsi très actifs dans l’entrejeu. Dès la 20e, le premier cité fit une percée dans la défense du Conseil Général et offrit un caviar en retrait à Kévin qui se chargea de conclure cette œuvre (0-1).
Mais les locaux avaient finalement enfilé leur bleu de chauffe. Par l’intermédiaire de leurs rapides attaquants, ils se créaient de nombreuses situations à la limite du hors-jeu. Sur l’une d’elles, ils revinrent en effet à hauteur au score mais le buteur avait été pris en position illicite. C’était sans doute le premier tournant du match.
Les joueurs du CACL conservèrent tout de même cette volonté de jouer, à commencer par la charnière défensive, Majdi/Rafik. Sur un corner, le second fut également à la réception de la sphère dans la surface. Il la catapulta à bout portant dans le but du Conseil Général, histoire de montrer la voie à ses coéquipiers (0-2, 40e).
Après la pause, l’avant-centre, Alex, enfonça même le clou. Sur un ballon en profondeur, les locaux s’arrêtèrent, considérant que les « banquiers » étaient hors-jeu. L’arbitre de touche, l’un de leurs dirigeants, les désavoua. A trois contre un dans la surface adverse, les coéquipiers d’Alex s’en remirent alors à leur attaquant pour porter l’estocade (0-3, 55e). Dès lors, la rencontre semblait aisément remportée. Mais, comme un match de football dure 90 minutes (voire davantage...), les habitués du Pré Saint-Jean comptaient bien tirer profit de la dernière demi-heure. Ils furent aidés par les rotations adverses qui eurent le don de déstabiliser le bloc du CACL. 
Dès lors, les locaux exploitèrent les erreurs et la passivité défensives de leurs homologues pour revenir dans leur rétro sur deux tirs à bout portant (2-3, 85e). Acculés dans leur moitié de terrain, les « banquiers » s’en remirent à Jamil pour éviter aux ballons d’approcher de trop près la cage gardée par Nicolas. Et François G., arbitre de touche, ainsi que « Gaillard » donnaient de la voix pour encourager leurs habituels coéquipiers, à la peine dans les derniers instants de la rencontre. Balle au pied, Aydu poursuivait quant à lui son duel avec le chronomètre, dont les minutes paraissaient désormais durer une éternité. Le coup de sifflet final vint finalement libérer les troupes de « Capi » et Slim, techniciens aux larges sourires suite à cette issue favorable.
Une victoire dans la douleur mais un succès qui fait du bien au moral avant le déplacement à Mitry-Mory pour y affronter la réserve de l’Aéroport Charles de Gaulle en Coupe Mathieu. L’aventure continue !

Partager cet article

Repost0

commentaires